Du dragon à Paname

Du dragon à Paname

Samedi dernier, au lendemain de la Saint-Patrick, les équipes féminines et masculines des Niort Gaels arrivent à Paris pour participer à la première manche du championnat de France fédéral. Le bilan est plutôt satisfaisant pour les Dragonnes et les Dragons.
Les garçons ont terminés 4ième devant Lille et l’Entente Naives/Angers.
Les Drag’Anges (entente Niort/Angers) ont terminées 3ième de leur poule, à l’issue de 130 minutes de jeu.

Stade de Pantin chez les Paris Gaëls
Stade de Pantin chez les Paris Gaëls

Après une première saison prometteuse, nos Dragonnes veulent confirmer cette année leur statut de challenger. A l’occasion de ce 1er tournoi, elles retrouvent leurs coéquipières Kayleigh et Sinead, désormais joueuses du nouveau club d’Anjou Gaels, pour former les redoutables Drag’Anges.
Du côté des garçons ce tournoi est l’occasion de repartir sur une bonne dynamique après être passé à côté de la finale du championnat de France.
Les 2 équipes entament donc cette journée avec beaucoup de motivation mais aussi quelques craintes. Avec seulement 1 remplaçant par équipe et quelques joueurs cadres absents, le tournoi s’annonce éprouvant, d’autant que leurs adversaires arrivent en nombre. Heureusement, les Dragons pourront compter sur le fair-play des joueurs de Paris, Bordeaux et Clermont venus leur prêter main forte. Un grand merci à eux pour leur aide.

Pas de pluie mais des conditions difficiles

Nous sommes arrivés le vendredi soir, après avoir affronté notre premier adversaire : une longue route et les bouchons.
Après un réveil difficile le samedi matin nous sommes arrivés à Pantin sous un nuage de froid. Heureusement l’accueil chaleureux des Paris Gaëls a vite changé la donne.

Des finales très disputées chez les filles : Les Drag’Anges confirment

Les Drag’Anges débutent leur tournoi contre l’entente Paris-Bordeaux : 2 équipes déjà performantes séparément. Le match est accroché et les attaques fébriles. A quelques minutes du terme, le score est de 3 partout… jusqu’à une belle action collective conclue par un 1 point de Maloo qui donne l’avantage aux Drag’Anges. Un score préservé jusqu’au coup de sifflet final grâce à la solidarité des joueuses et Sinead, comme à son habitude, décisive dans les buts.

Sur le synthétique, les Drag’Anges ont sorti leurs griffes dès l’entame de tournoi, concédant ainsi deux victoires.

Cette victoire donne des ailes aux Drag’Anges qui survolent la rencontre suivante face aux Clermontoises dont c’était la première participation en tournoi officiel. Elles arrivent donc confiantes face à Toulouse qui fait également sa première apparition dans le tournoi. Peut-être un peu trop car elles sont stoppées net dans leur élan par l’équipe Toulousaine qui déploient un beau jeu impeccable et collectif, et dominent le match. Elles infligent ainsi leur première défaite aux Drag’Anges. Un retour au sol un peu brutal, d’autant plus que Perrine doit quitter prématurément ses partenaires après s’être blessée.

L'entente Angers/Niort
L’entente Angers/Niort

Face à l’ogre Rennais, champion de France en titre et futur vainqueur du tournoi, l’écart est encore un peu grand pour espérer une victoire. Nos Drag’Anges opposent néanmoins une farouche résistance et s’inclinent avec le plus petit écart de toutes les équipes du tournoi.
3ème au terme de la phase de poule, essuyant les blessures et la baisse de moral, elles relèvent la tête face Paris-Bordeaux pour la petite finale. Dominées en 1ère mi-temps, les Drag’Anges font preuves d’une belle réaction d’orgueil et reviennent dans le match, jusqu’à obtenir le match nul. Après 5 matchs et 2 heures de jeu, il faut donc jouer une prolongation. Jusqu’au bout du suspense, les filles puisent dans leurs dernières ressources pour s’imposer grâce à un formidable but libérateur de Kayleigh. Les Drag’Anges remporte donc une 3ème place largement méritée à laquelle s’ajoute le trophée de meilleure joueuse pour notre Sinead, impériale dans les buts tout au long de la compétition. Un très beau tournoi qui laisse espérer de belles choses pour la suite. Bravo à elles.
La finale a opposé Toulouse à Rennes. Même si Toulouse n’a pu inverser la logique du favori, elles ont été en mesure de faire douter Rennes. Les bretonnes sont lancées et capitalisent des points importants pour la suite du championnat.

Ça joue chez les garçons

Les rencontres masculines ont été très musclées avec de nombreux tampons, et sur un terrain assez capricieux. Le tournoi commence contre l’entente Naives-Angers. Ce match est déterminant pour la suite du tournoi et la défaite interdite. Les Dragons montrent une belle maîtrise et creusent rapidement l’écart grâce à une défense bien en place et de beaux mouvements offensifs. Ils s’offrent une victoire rassurante avant de s’attaquer aux grosses écuries du championnat.
Le match suivant les oppose à Paris A, champion fédéral en titre et hôte du jour. Si les parisiens remportent logiquement la rencontre, les niortais montrent des progrès par rapport aux rencontres précédentes. Seule ombre au tableau, la blessure de Johan.
Qualifiés en demi-finale, les Dragons affrontent Clermont, futur vainqueur du tournoi. Ils adoptent une stratégie défensive afin de contrer l’armada Auvergnate. Pendant 10 minutes, les Dragons plient sans rompre et n’encaissent aucun point grâce à une défense acharnée… et aux poteaux qui les sauvent à 5 reprises. Mais les Clermontois finissent par faire sauter le verrou et s’imposent logiquement, démontrant une nouvelle fois des capacités physiques impressionnantes.

Les dragons ont été accrocheurs contre Clermont, mais n’ont pas tenu le rythme Auvergnat de la seconde période.

Les Niortais jouent donc la petite finale contre Paris B. Alors qu’ils menaient, les Dragons encaissent 2 buts, juste avant et après la mi-temps. Fatigués et peu en réussites près du but, ils doivent s’incliner une nouvelle fois.
Malgré les défaites, l’équipe de Niort a montré des progrès dans le jeu, en réussissant notamment à conserver le ballon et jouer contre des équipes supérieures. Elle devra toutefois montrer plus de maîtrise et d’efficacité en attaque pour rivaliser.
Clermont remporte la finale face à Paris A, mais aussi le trophée de meilleur joueur
L’heure était à la fête le samedi soir dans les terrasses magiques de Paris, et le dimanche était consacré à une visite de Paris.

Les résultats

Classement Fédéral :
1. Clermont
2. Paris A
3. Paris B
4. Niort
5. Lille
6. Naives/Angers

Classement Championnat Féminin :
1. Rennes
1. Toulouse
3. Drag’Anges
4. Paris/Bordeaux
5. Clermont

Et sur Facebook