Les Niort Gaels, Champions de France D2 2017!

Les Niort Gaels, Champions de France D2 2017!

Ils l’ont fait!

Le scenario a été épique, digne d’une saga estivale à l’écriture capillotractée, mais pourtant ils sont bien là nos Dragons : champions de D2!

Même si tout s’est joué sur les prés du joli complexe de Bréquigny à Rennes, il ne faut pas oublier la semaine qui a précédé. Nos gars se sont retrouvés successivement repêchés en D2 à la faveur du désistement de Toulouse puis recalés en D3 puis de nouveau repêchés : ubuesque!! Un peu à l’image des tournois avant la finale qui laissaient un fort goût d’inachevé.

Loin de tous ces atermoiements, une fois n’est pas coutume, les dragons attaquent le tournoi pied au plancher avec une première victime en ligue bretonne : Vannes. (1-4 / 0-4)
Contents de leur entrée mais sans plus, les dragons avancent tranquilles mais déterminés.

Une pause (interminable) nous emmène au second match contre Provence. Nous ne nous attarderons pas sur ce match qui s’est avéré être une parodie de football gaélique que les dragons auront perdu avant tout au mental (2-1 / 1-5).

A peine le temps de digérer les évènement que les dragons enchainent contre Kerné (Quimper). Une très belle équipe de gaélique aussi bien dans le jeu que dans l’état d’esprit. Très joli match conclu par une nouvelle victoire de nos niortais! (0-5 / 0-3). Belle capacité de remobilisation : c’est prometteur!

Après les calculs scientifiques des organisateurs et officiels, les Dragons sont qualifiés en demi-finale contre l’équipe de Lorient. La pause avant les demies est encore une fois longuette et les dragons passent en mode détente semblant détachés de l’enjeu à venir. Pourtant le Dragon ne dormait que d’un œil…

Après un nouvel échauffement tonique et studieux mené de main de maître par le coach, les Dragons attaquent leur demi-finale contre les lorientais. Rien ne peut décidément arrêter ces Dragons. Ni le passage du synthétique à l’herbe, ni une première mi-temps chaotique en terme de jeu et de réalisme offensif n’empêcheront les Dragons de marquer le 2e mi-temps de leur empreinte pour se qualifier en finale contre Azur. ça célèbre, ça chante, ça danse c’est du tout bon. (1-4 / 1-2)

Chauds et sur leur lancée, les Dragons prennent le parti, en accord avec Azur, d’enchainer les 2 matches avec 5-10 minutes de pause. Les gars se reconcentrent sans se mettre la pression. Première finale de l’histoire du club bordel! On là joue pas : on là gagne!

Tout le monde est bien dedans au moment d’attaquer cette finale. Nos fidèles supportrices sont en place, les gars d’Angers viennent même donner un peu de la voix. Pourtant, les dragons font encore une première période mi-figue mi-raisin. Toutefois, aucune démobilisation à l’ordre du jour, très peu d’écart, aucune raison de paniquer. La 2e mi-temps prend une toute autre tournure et les dragons sont là dans les moments clés. Le 3 points qui fait mal, le physique qui ne faiblit pas (merci coach de nous avoir fait autant souffrir), les dragons prennent le dessus en deuxième moitié de seconde période. Le score final est assez sévère (3-7 / 2-2) mais la finale fut plus accrochée qu’il ne le laisse penser!

C’est l’explosion! Coach est au 7e ciel porté par ses joueurs, on voit quelques larmes couler sur les joues des plus anciens, les gars chantent, crient, dansent, les filles viennent partager la fête : ils l’ont fait! Le premier titre de l’histoire des Niort Gaels est dans la poche!