Avec les Niort Gaëls, le foot gaélique et solidaire

Avec les Niort Gaëls, le foot gaélique et solidaire

L’article original publié sur la Nouvelle République

Guérande La folle équipe
Avec les Niort Gaëls, la pratique du foot gaélique se fait résolument dans la bonne humeur. Ce qui ne les empêche pas d’avoir grand cœur.

L’équipe niortaise de foot gaélique organise prochainement un tournoi caritatif au profit d’une association qui épaule les enfants hospitalisés.

 Avec les Niort Gaëls, c’est à vos mains, à vos pieds (foot gaélique oblige) et à votre bon cœur ! Le 14 novembre prochain, et pour la cinquième année consécutive, l’équipe de foot gaélique de Niort organise un tournoi caritatif. L’intégralité de la recette sera reversée à l’association Les Lutins de Trousseau, créée à l’initiative de soignants de pédiatrie de Niort pour améliorer les conditions d’hospitalisation des enfants. L’an dernier, près de 1.400 € avaient ainsi été récoltés.
C’est vraiment un sport axé sur la bonne humeur, voire même la folie
Ce tournoi se déroulera toute la journée sur le terrain de Grand Croix (quartier Sainte-Pezenne, route de Coulonges). « Il est ouvert à tous, précise Maëlyss Giraud, membre des Niort Gaëls. Aux équipes de foot gaélique déjà constituées comme à celles qui se formeront pour l’occasion, même avec des joueurs qui n’ont jamais joué. Le plus important est de passer un bon moment pour la bonne cause. » Ce tournoi est également une belle occasion pour ses organisateurs de mieux se faire connaître, même s’ils ont, quand même, déjà organisé le championnat de France en 2012 !
Fondés en 2011 autour de Gaëtan Bigouret, Mide O’Sullivan et Franck Leray, les Niort Gaëls rassemblent aujourd’hui une bonne trentaine d’adeptes du sport numéro un en Irlande. Deux équipes, une masculine et une féminine, se sont constituées, « mais nous sommes toujours à la recherche de joueurs et surtout de joueuses ! »
L’entraînement est mixte. Il se déroule le mardi soir à partir de 19 h 30 et le jeudi soir à partir de 19 h 45, pour une séance de deux heures et demi. Encore assez peu développé en France (une vingtaine de masculines et six féminines sont recensées, sans compter les clubs en création), « c’est vraiment un sport axé sur la bonne humeur, voire même la folie !, ajoute Maëlyss Giraud. C’est surtout une pratique très complète car elle se joue à la fois avec les pieds et les mains, faisant penser à la fois au hand, au foot ou au volley ». Mais pas au rugby, « car il n’y a pas de plaquages, il n’y a pas de violence ». Bienvenue donc, aux amateurs, « même quand ils sont complètement novices ». La licence est à 50 € (35 € pour les demandeurs d’emplois).
Xavier Le Roux
NG trophee des lutins 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.