Les Dragons jouent aux Lutins

Les Dragons jouent aux Lutins

Le 29 octobre dernier se déroulait la sixième édition du trophée des lutins : tournoi amical de football gaélique en soutien à l’association des lutins de trousseaux. Depuis 2011, cette journée rencontre un fort succès auprès des clubs de la France entière car, en plus d’aider les enfants hospitalisés, elle permet aux équipes de se jauger et de se préparer avant d’attaquer le championnat, le tout dans une ambiance festive.
Cette année, une centaine de joueurs ont fait le déplacement et, pour la 2ème fois consécutive, les lutins accueillaient 2 compétitions :
– Un trophée féminin avec l’équipe de Clermont Ferrand et les ententes de Bordeaux-Angers (+ Julie de Paris) et Niort-Toulouse.
– Un trophée masculin avec les équipes d’Angers, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Toulouse (+ Pierre de Rennes) et Niort.

lutins

Trophée féminin

MarieLes filles sont arrivées à 7 Niortaises en ce petit matin frileux d’octobre.
Pour la première fois depuis longtemps, il ne faudra pas compter sur Angel, notre milieu de choc, qui est blessée. Enfin si, mais elle sera dans une autre équipe, celle des bénévoles ; elle tiendra la buvette.
L’équipe sera donc composée de quelques fidèles, Charlène, Anne-Lise, Lætitia et Marie. Elles peuvent aussi compter sur les jeunes mamans Perrine et Johanna qui ont retrouvé le chemin du stade depuis la rentrée. Et c’est l’occasion pour Adeline, une de nos nouvelles recrues de faire ses armes. N’oublions pas Sarah et Kate de Toulouse, qui viennent finir de grossir les rangs des dragonnes. C’est donc un début de journée plutôt serein qui s’annonce et le cri de guerre sera majestueux : 1-2-3 Dragouse ! (comprenez Dragonnes + Toulouse).

Le tournoi des dragonnes commence par la rencontre contre Clermont. Les filles se trouvent assez rapidement, le jeu se construit. De belles opportunités, un peu de réussite… et au coup de sifflet final, les Niortaises l’emportent de 15 à 9.

Pourtant rassurées par leur premier match, les filles attaquent avec difficultés la rencontre contre l’entente Bordeaux-Angers-Julie (de Paris). Les automatismes peinent à venir. A la seconde mi-temps les filles relèvent la tête et c’est avec (bonne) surprise que le match se conclue sur un ex-aequo.

L’après-midi annonce le même programme que la matinée, matches-retour.

La nouvelle rencontre contre Clermont est plus difficile. Les Niortaises ont perdu leur réussite. Quelques occasions manquées et les petites blessures sont de la partie. C’est finalement les Bougnates qui l’emportent d’un but. Les clermontoises sont d’ores et déjà assurées d’être les tenantes du titre de la journée.

Pour le dernier match contre Bordeaux-Angers-Julie, le moral n’est plus beaucoup là et l’efficacité de Julie ne l’aide pas. Il y a pourtant de jolies séquences mais l’usure, la précipitation et pas mal d’arrêts de la gardienne laisseront les filles sur une défaite. Elles finissent 3e du tournoi.

3e mais la tête haute. Les filles ont su montrer un beau jeu, de belles constructions et une jolie cohésion, ce qui n’est pas toujours évident au début d’une saison ou durant des ententes. Un énorme merci, donc, au renfort toulousain et… VIVE LES DRAGOUSES !

Trophée masculin

PierreLes Dragons veulent profiter de ce tournoi pour mettre en application le travail réalisé à l’entrainement basé sur le jeu collectif. Ils débutent le tournoi face à Clermont, double tenant du titre, qu’ils n’ont pas réussi à battre depuis 3 ans. N’ayant rien à perdre, ils abordent ce match détendus. En première période, les Niortais répondent aux attaques rapides des Auvergnats par une défense solidaire et quelques remontées de balles bien construites. Le match est serré et les Dragons virent à la pause avec seulement 2 petits points de retard : une belle performance face à un des cadors du championnat. En deuxième période, les Bougnats accélèrent pour s’assurer une victoire logique. Mais le bilan de cette première rencontre reste positif pour Niort.
Le 2ème match les oppose à Toulouse, double champion de France en titre. Même si certains cadres Haut-Garonnais sont absents, cela reste une équipe redoutable. Les Dragons dominent le début de match mais inscrivent peu de points par maladresse face aux perches. Un but de Benjamin permet néanmoins à l’équipe d’avoir 4 points d’avance à la mi-temps. En seconde période, les Toulousains rattrapent patiemment leur retard jusqu’à dépasser leurs hôtes du jour peu avant la fin du match. Mais Niort ne cède pas à la panique et inscrit, sur le fil, le point de l’égalisation. Si les Dragons peuvent regretter les nombreuses occasions manquées, ils peuvent se satisfaire d’avoir gardé la lucidité nécessaire pour arracher un match nul.
La 3ème rencontre est le désormais derby de la Grande Aquitaine : Bordeaux-Niort. Les Girondins ont fait jeu égal avec Clermont dans la matinée et sont dans la course au titre. Niort encaisse rapidement un but mais montre une belle maîtrise collective. Les Dragons se procurent autant d’occasions que les Bordelais, mais ils ne marquent qu’un seul point durant toute la rencontre. Une inefficacité flagrante qui ne laisse pas d’autre issue que la défaite. En trois contres assassins, Bordeaux remporte le match.
Pour la dernière rencontre, Niort affrontent l’équipe d’Angers qui fête sa 1ère année d’existence. Contrairement aux matchs précédents, les Dragons ont une réussite outrageante. Tirs lointains, coup-franc, smash… et même depuis la touche : quasi-toutes les tentatives Niortaises font mouches. Un revirement inexplicable qui permet de s’assurer une victoire dans cette belle journée.
Grâce à ce résultat, Niort prend la 3ème place du tournoi derrière Clermont, vainqueur du trophée pour la 3ème fois, et Bordeaux. Ils se sont surtout fait plaisir sur le terrain lors de chaque rencontre en développant un jeu collectif. Reste désormais à concrétiser les occasions pour rivaliser avec les meilleurs.
Comme toujours, cette rencontre s’est conclue par une soirée festive.
Grâce au succès de cette journée, la participation de chaque joueur, l’aide des bénévoles (un grand merci à eux) et des visiteurs, Niort Gaels ont pu récolter une belle somme qui vous sera sous peu divulguée !

La journée jusqu’au bout de la nuit sur Facebook

C’est la rentrée!!

C’est la rentrée!!

En ce mois de septembre, celui qui marque la fin des tongs et maillots pour le retour au turbin certains irréductibles choisissent de continuer à mouiller le maillot…

Et oui les Niort Gaels sont de retour tous les mardi et jeudi à Souché! Bon, en vrai ils ne se sont jamais vraiment arrêtés puisqu’ils se sont réfugiés tout l’été à Cholette… Ils viennent même carrément de faire leur AG, histoire de se booster !

Mais là, c’est vraiment du sérieux avec en vue la première et incontournable échéance du Trophée des Lutins cuvée 2016, le 29 octobre prochain à domicile.

lutins

Si vous voulez venir gouter aux joies du football gaélique pour cette saison 2016-2017, n’hésitez pas à venir nous rejoindre le mardi à 19h30 et/ou le jeudi à 20h00 au stade de Souché, route de l’aérodrome, nous vous y accueillerons les bras ouverts.

Tu hésites encore ? Regarde ce super reportage réalisé au stage Espinassou :

Les Dragons reviennent de loin

Les Dragons reviennent de loin

Samedi 14 mai se tenait, à Toulouse, la 3ème et dernière manche du championnat de France fédéral masculin de football Gaélique. Le soleil gascon n’était malheureusement pas de la partie mais chacun était prêt à en découdre.

L’enjeu était important pour les Niortais : conserver une place dans les 6 premiers du classement pour valider leur ticket pour le Shield (2ème division) en finale du championnat de France dans un mois à Clermont-Ferrand.

Et les Dragons attaquent justement le tournoi contre les Auvergnats qui visent la qualification en élite. Comme lors de leur confrontation au tournoi de Paris, Niort adoptent une stratégie défensive. Mais les Clermontois sont, cette fois, plus en réussite au 1 point. En attaque, Niort joue par à-coups. Si certaines occasions sont bien construites, c’est insuffisant pour espérer gagner. Les jaunes et bleus remportent ainsi la rencontre grâce à un match maîtrisé.

Sans reprendre leur souffle, les Dragons enchainent face à Paris A qui vient défendre son titre de champion fédéral. Niort développe un peu plus de jeu qu’au premier match et parvient à atteindre la mi-temps avec seulement 3 points de retard. Mais 5 minutes de relâchement en seconde période permettent aux Franciliens d’inscrire plusieurs buts et de creuser définitivement l’écart. Malgré la défaite, les Dragons ont pris plus de plaisir sur ce match.

La 3ème rencontre les oppose à Provence. Les 2 équipes partagent avant ce tournoi la 6ème place synonyme de qualification pour le shield. Le résultat du match est donc très important pour la suite de la compétition. Sans doute stressés par cet enjeu, les Niortais bafouillent leur gaélique. Ils cherchent à marquer par des exploits individuels et facilitent la tâche de la défense provençale très bien organisée. Cela permet aux Provençaux de tourner à égalité de points à la mi-temps. Ils prennent même le dessus des Dragons en seconde période. Seul un smash de Stéphane permet à Niort d’arracher le match nul à la dernière seconde.

Mais, grâce à une meilleure différence de points, Provence prend la 3ème place du groupe et laisse les Dragons dernier du groupe. A cet instant, la qualification pour le Shield est un tout petit point dans un horizon aussi sombre que le ciel toulousain. Car pour continuer à espérer, il faut vaincre l’équipe de Paris B, ce que les Niortais ne sont pas parvenus à faire lors des 2 dernières confrontations.

Les Dragons décident alors de se concentrer d’abord sur le jeu avant le résultat. Et cette stratégie s’avère payante. Les attaquent des Niortais sont mieux construites et la défense est plus haute et agressive. Le spectre du tournoi de Bordeaux (défaite à la dernière minute sur un but casquette) aurait pu refaire surface après un pénalty raté et un but encaissé, mais Niort a su garder son sang froid pour s’imposer logiquement.

Une victoire qui permet aux Dragons de jouer le match retour contre Provence. Plus frais physiquement (sans doute grâce aux heures de gainage réalisées à l’entrainement), les Niortais prennent rapidement le dessus sur leurs adversaires. Signe de leur jeu retrouvé, Titi éteint les espoirs provençaux en inscrivant un superbe but, lui qui était muet devant les cages depuis quelques rencontres.

Grâce à cette dernière victoire, les Dragons termine 5ème du tournoi et valide leur qualification pour le Shield. Un résultat à peine espéré 2 heures avant.

Les Niortais ont pu célébrer ce résultat durant le très bon repas organisé par les Tolosa Gaels, vainqueur de la compétition. Ils ont ensuite arpenté la ville rose, multipliant les exercices de récupération : réhydratation, étirements, marche à pied, vélo… voir balnéothérapie pour certains.

Place maintenant à la préparation de la finale du Championnat de France où les Dragons retrouveront Bordeaux, Paris B ainsi que Vannes, Lorient et Pordic/Saint-Brieuc. Un beau tournoi en perspective.

Et sur Facebook